Nous utilisons des cookies sur ce site web pour nous assurer qu'il fonctionne correctement et pour recueillir des statistiques sur les utilisateurs afin d'améliorer notre site. Acceptez notre utilisation de cookies en fermant cette fenêtre ou continuez pour parcourir notre site web.

En savoir plus sur les cookies
Acceptez l'utilisation de cookies sur notre site web et fermez cette bannière

Les fuites : un risque important pour la durée de conservation de vos produits

Sacrés trous ! Comment une minuscule fuite peut dégrader votre produit le temps d’un long weekend

Avec les emballages sous atmosphère protectrice (MAP) mieux vaut ne pas avoir de fuite. De nouvelles recherches montrent les dommages crées même par la plus minuscule des fuites. Dans un emballage où la plupart de l’oxygène a été évacué, même un trou minuscule, qui ferait la moitié du diamètre d’un cheveu humain, peut laisser entrer l’oxygène contenu dans l’air de façon incroyablement rapide. Après moins de trois jours, le niveau d’oxygène peut être assez élevé pour permettre aux bactéries et aux moisissures de se développer, rendant absurde la date limite de consommation et mettant en jeu la réputation de la marque.
 
Penser aux fuites est crucial dans le conditionnement sous atmosphère protectrice (MAP), mais il y a peu de données fiables sur la rapidité de pénétration de l’air dans un emballage fuité. Pour répondre à cette question, des experts chez Dansensor ont effectué une série de tests.
 

Petite fuite, gros problème

Sous la conduite de Rune B. Abrahamsen, ingénieur électronicien, ces spécialistes ont pris un paquet et en ont évacué l'air jusqu'à ce qu’il ne reste à l’intérieur seulement que 0.1 % d’oxygène. Puis ils ont fait des trous de différentes taille dans l’emballage et ont mesurés combien de temps cela prenait à l’oxygène environnant pour entrer dans le paquet.

Le graphique montre à quelle vitesse le gaz entre dans le paquet selon la taille du trou.

  • Si le trou est de seulement 50 microns de diamètre – ce qui représente la moitié du diamètre d’un cheveu humain – cela prend 70 heures pour que le taux d’oxygène atteigne 10%.

  • A ce niveau d’oxygène, les microbes, les moisissures et les bactéries peuvent commencer à se développer.

  • 70 heures est en général le temps que cela met pour emmener le produit de l’usine jusqu’au rayon du supermarché.

  • En d’autres termes, même avec une minuscule fuite, la durée de conservation du produit sera certainement réduite de manière importante.

  • Si la fuite fait 100 microns – un centième d’un millimètre –le niveau d’oxygène dans le paquet sera le même que celui dans l’air ambiant en moins d’une semaine.

Fuite signifie durée de conservation réduite

Si un paquet avec une fuite se retrouve dans le rayon d’un supermarché cela peut avoir des conséquences très lourdes en termes de :

  • Durée de conservation réduite – à quelques semaines ou quelques jours alors que prévue pour plusieurs mois à l’origine 

  • Insatisfaction client

     
  • Rappel de produits 

  • Image de marque altérée

Le scellage est crucial pour le conditionnement sous atmosphère protectrice (MAP)

“Beaucoup d’entreprises ne savent pas comment l’oxygène affecte la durée de conservation de leur produit, ce qui est surprenant” explique Joel Fischer, manager du Laboratoire du Minnesota de Mocon, maison mère de Dansensor. « il est important que les personnes comprennent ce qu’il arrive et qu’elles réalisent des tests et des recherches appropriés pour leur emballage ».


Joel Fischer
Manager
MOCON Inc.
Comme les matériaux d’emballage évoluent, la question des fuites est plus importante. « en réponse à la demande des consommateurs, les industriels changent leur rapport aux emballages» informe Joel.

“ La tendance est de passer d’un matériau traditionnel comme le verre ou les conserves, qui peuvent être scellés aisément, à des emballages beaucoup plus flexibles et polyvalents ». Comme par exemples les emballages souples, les pochons, les barquettes, …

Avec ce type d’emballage, les produits sont souvent mis sous atmosphère protectrice (MAP) pour étendre leur durée de conservation. Cette technique repose sur le principe de retirer l’air ambiant de l’emballage et de le remplacer par un mélange gazeux adéquat.

Dans la plupart des cas, l’idée est de remplacer l’oxygène qu’il y a dans l’air, car il encourage le développement des microbes, des moisissures et les bactéries. Ce qui dégrade le produit. Les industriels de l’alimentaire remplacent la plupart du temps, l’oxygène par des gaz comme l’azote ou le dioxyde de carbone qui ralentissent la croissance des organismes qui peuvent gâter la nourriture.
 
Les fuites sur des emballages sous atmosphère protectrice (MAP) peuvent provenir de sources diverses qui peuvent être difficile de repérer à l’œil nu. Une fuite peut apparaître si des particules du produit se coincent dans la soudure. Ou bien, si la machine d’emballage ne soude pas correctement les emballages. Parfois, la manutention du paquet est la cause de la fuite. Lisez-en plus à propos de Seal integrity.

Ces problèmes peuvent générer des coûts très élevés pour l’entreprise. Il est donc vital que les tests appropriés soient effectués sur les emballages avant qu’ils quittent la production pour s’assurer qu’ils n’aient pas de fuites » ajoute Joel.

Intéressé par une offre?

Laissez vos coordonnées et vous recevrez une offre

Demander une offre

Demander une offre pour

Laissez vos coordonnées et vous recevrez une offre
Société
Nom
Pays
Département
Téléphone
E-mail
Envoyer la demande
Cancel
Get the Flash Player to see this film clip.